Tour du jardin en photos

Premier palier :  les conifères et les lilas

Le premier palier du jardin s’étend de la route jusqu’à l’avant de la résidence.  Les végétaux composant cette partie sont diversifiés mais ce sont les conifères, les lilas et les hydrangées paniculés qui dominent.  Voici quelques photos donnant un aperçu de cette partie :

Notre jardin bénéficie d’une configuration naturelle en quatre paliers, ce qui permet de le morceler en autant de sections différentes.  De plus, chacune de ces sections est séparée des autres par des écrans végétaux (arbres et arbustes) qui l’isolent davantage.  Chacune des sections permet donc au visiteur de concentrer son attention à une partie du jardin à la fois.  Si on le désire, on peut même regrouper dans chacune des sections les plantes appartenant aux mêmes familles ou aux mêmes caractéristiques.

Nos ornements

décoratifs

Nos collections de plantes

Informations

diverses

 

Nos ornements

décoratifs

Nos collections de plantes

Informations

diverses

 

Deuxième palier :  le jardin de la diversité

Ce palier contient un aperçu de la diversité qu’on retrouve dans l’ensemble du jardin :  plants de pivoines, pierres et béton décoratifs, aménagements paysagers, plusieurs espèces de plantes vivaces, etc...

Troisième palier :  les conifères de collection

Nous avons voulu regrouper sur ce palier la majorité de nos conifères de collection dans les plates-bandes occupées antérieurement par notre collection d’hémérocalles.  Plusieurs variétés d’hydrangées sont aussi implantées parmi nos conifères, ce qui ajoute une touche de couleur intéressante en fin d’été et en début d’automne. 

Ci-haut : le deuxième palier à la fin de l’été

À droite :  le deuxième palier au moment de la floraison des pivoines

A droite :  nous avons installé une haie de ‘persicaria polymorpha’ le long de la haie de cèdres pour son rôle décoratif et utilitaire.  Comme les chevreuils détruisent les branches inférieures des cèdres, les persicaires forment un écran décoratif qui cachent les dégâts pendant l’été.

Quatrième palier :  l’étang

L’étang est le centre d’intérêt de cette zone plutôt humide.  La flore de cette partie est constituée en majorité d’espèces indigènes aménagées de façon naturelle.  C’est un coin de repos où la nature déploie tous ses atouts.

L’automne représente une saison idéale pour apprécier les paysages et les aménagements de cette zone.

Ci-contre : nous bénéficions d’un ‘paysage emprunté’ des plus intéressants :  la forêt limitrophe à l’autre côté de la rivière Chaudière.  Elle forme un arrière-plan idéal pour l’ensemble de notre jardin.

 

Ici, on peut admirer les arbres givrés par les nuits froides d’hiver sur lesquels se découpe ce chêne à gros fruits.  Le contraste ainsi créé est saisissant dans cette période de l’année.